Son Excellence après le TER…… la TERRE…

0

En Janvier 2019, le Sénégal entrera dans l’ère du transport électrique avec le fameux Train Express Régional ( TER). Ce projet participera à désengorger la capitale grâce à la nouvelle cité de affaires de Diamniadio. Le TER a vu le jour dans les années 1984, c’est une propriété commerciale de la SNCF( Société Nationale des Chemins de Fer de France).

Au Sénégal le TER reliera Dakar-Diamniadio-AIBD, la nouvelle ville de Son Excellence. C’est à saluer dans la seule mesure qu’il participe à la modernisation du transport urbain et péri urbain. Mais à regarder de près le projet on ne pourrait ne pas se poser cette questions: Qui seront les bénéficiaires ? Je crois légitime cette question car en voyant le coût du transport on pourrait nettement penser que la grande partie de la population sénégalaise ne goûtera pas à ce bijou. De même la destination du TER ne concerne qu’une minime partie de la population.

Alors Son Excellence que diront les populations de Thiaroye, de Yeumbeul, de Yarakh, de Rufisque, de Bargny, de Diamniadio qui n’auront que le privilège d’observer le défilé du joyau en aller comme en retour. Que dire à ces populations de la banlieue qui seront sombrées dans un rêve noir lorsque passera le TER sous leurs yeux ?  Et dans leurs utopies même réalistes et malheureusement irréalisables, ces peuples de la banlieue n’auront que les oreilles pour entendre le sifflement du clairon et les yeux pour observer l’allure de votre joyau. Le TER les a mis vraiment à TERRE.

Personne n’ose dire que c’est un mauvais projet puisque le Sénégal aspire à être émergé même si ce n’est pas encore le cas. Mais peut-être après le TER, le population qui vit sous le seuil de la pauvreté aura sa part. Il leur faut un bien-être social. Et ce bien-être ne passe que par une véritable politique pour l’emploi des jeunes ( heureusement que ça sera pour « ton deuxième mandat « ). Mais ne mourront pas de rire car ça fait maintenant sept ans à la tête de notre État et l’emploi des jeunes n’est toujours pas une priorité. Espérons que le  » Deuxième Mandat » sera pour cette jeunesse.

Son Excellence il y’a des efforts mais l’IDH du Sénégal n’a toujours pas atteint le seuil de 0,500 ce qui veut dire qu’on est toujours pas émergent.

Son Excellence il y a des efforts mais nak cette croissance que vos protégés aiment chanter n’a toujours pas réussi à sortir le Sénégal dans ce cercle des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) il paraît qu’on est 25eme donc quel est l’impact de la Croissance si elle n’a pas une répercussion dans la poche des citoyens. Désolé mais la vie est dure.

Son Excellence la Couverture Maladie Universelle c’est une bonne vision mais est-ce-qu’il y avait une étude de faisabilité. Un étude qui produirait des alternatives si toute fois les agents de santé refusaient de soigner les patients à cause de dettes qui s’accumulent. Non non nous sommes toujours un Pays Pauvre Très Endetté.

La première phase du PSE est bouclée et si les esprits sont bons il y avait un emprunt de plus de 20 000 milliards. Et si on ne se trompe pas le Club de Paris vous a accordé encore plus de 7000 milliards pour la deuxième phase. Donc on pourrait supposer qu’on est à 27 000 milliards de dette à payer. Peut-être le pétrole et le gaz sont des garanties pour qu’ils nous bombardent encore et encore ces sommes.

Son Excellence vous êtes en phase de réussir votre TER et qu’en est-il de la TERRE qui marche dans un lent rythme car étranglée par la misère et la pauvreté, étranglée par un désir de satisfaire leurs besoins et de vivre enfin dans la décence .

Sinon Son Excellence après le TER ça sera la TERRE.

 

Khalifa Ababacar NDIAYE, Chroni♥  #laplumedesonmara

Professeurndiaye@gmail.com