Rebondissements sur le meurtre de la responsable d’APR à Pikine

0

Il y a eu un rebondissement sur l’affaire du meurtre de Fatoumata M. Ndiaye, 5ème vice-présidente du CESE et ancienne responsable politique des femmes de l’APR à Pikine.

Persuadées, la famille de la victime tout comme celle du présumé meurtrier s’accordent à dire que ce meurtre est d’ordre politique. C’est lors d’une émission de télévision sur la chaîne Walfadjri, ce 21 Novembre 2017, que ces révélations ont été faites.

Il est important de souligner que le présumé meurtrier, actuelle en détention à Reubeuss, réclame son innocence depuis son arrestation le jour du meurtre. Sa famille signale qu’il reçoit des menaces de mort d’un policier qui l’intime de garder le silence. Il a reçu aussi une dizaine de plats empoissonnés dont la garde pénitentiaire refuse de lui dire l’origine de ces plats. À chaque fois, le détenu Samba Sow jette ces repas dont il ne sait leur origine à la poubelle.

Un représentant de la famille de Fatoumata Moctar Ndiaye et les soeurs de l’accusé, invités à cette émission, accusent des rivaux de l’APR comme commanditaires du meurtre. Un ancien détenu de Samba Sow, invité aussi à l’émission, a présenté une liste des présumés commanditaires du meurtre de la victime que Samba Sow lui a transmis.

Qu’attend le procureur pour élargir l’enquête vers les présumés meurtriers ?

Seneleaks