Le PUR accuse et met en garde Macky Sall contre une 2nde tentative de fraude, de tripatouillage et de forcing

0

Par une correspondance en date du 03 Novembre 2017, le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Aly Ngouille NDIAYE a convié le PUR à une rencontre sur le dialogue politique.

Soucieux de l’avancée démocratique du Sénégal, le PUR a bien honoré de sa présence à la dite rencontre qui s’est tenue le 21 Novembre 2017 à l’hôtel Ngor Diarama et a formulé des recommandations pour corriger l’échec du gouvernement dans l’organisation des dernières élections législatives.

Malgré la stigmatisation des acteurs politiques par le Ministre de l’intérieur, en divisant ceux-ci en pôles « opposition », « majorité », « non-alignés », le PUR a participé aux différentes rencontres du « pôle de l’opposition », réaffirmant ainsi son ancrage et son attachement à la consolidation de l’opposition sénégalaise. Ces rencontres ont donné lieu à un mémorandum portant sur les points de discussion retenus ainsi que les exigences des concertations sur le processus électoral.

Le PUR fustige toute tentative du gouvernement à éliminer encore des adversaires politiques par le parrainage des candidatures et réaffirme que l’adoption du bulletin unique est une exigence démocratique pour des élections crédibles, libres et transparentes.
Face aux difficultés de nombreux Sénégalais à obtenir leur carte nationale d’identité ainsi que leur carte d’électeur, le PUR en appelle à la responsabilité entière du Président Macky SALL pour permettre aux sénégalais de pouvoir exercer leurs droits et devoirs citoyens.

En définitive, le PUR interpelle l’opinion publique nationale et internationale sur la gravité de la situation politique au Sénégal dont les jalons de la crise sont en train d’être posés par un Président de la République qui veut à tout prix et contre tous, briguer un second mandat non pas par l’organisation d’une élection présidentielle crédible, libre et transparente, mais au contraire à travers une seconde tentative de fraude, de tripatouillage et de « forcing ».

Seule la lutte libère. Elle continue jusqu’à la victoire finale.

Fait à Dakar, le 28/12/2017