Pétition : Pour le goudronnage la route gassambiri-waoundé

0

A l’heure où le Sénégal investit des milliards pour construire 50km de TER, des portions d’autoroute qui ne sont pas rentables, une partie du pays reste oubliée des politiques publiques.

La politique de l’actuel gouvernement repose sur le PSE (plan Sénégal émergeant), le PUDC (Programme d’urgence de développement communautaire) et PRODAC (programme des domaines Agricoles Communautaires) mais pour certaines localités les effets tardent à se manifester.

La commune de Waoundé fait partie de ses localités oubliées des politiques publiques de l’indépendance à nos jours. En effet les seules réalisations étatiques sont le forage et le pont au niveau de Balel.

Waoundé est érigée en commune depuis 1996 et c’est l’une des plus importantes communes du département de kanel. Elle est située sur les rives du fleuve Sénégal dans la région de Matam (site officielle de la commune : http://mairie-waounde.com/)

La particularité de cette localité est que la plupart des infrastructures est réalisée à l’initiative de la population avec le soutien important de sa diaspora. Parmi les réalisations il y’a entre autre les locaux de la poste, un magasin social, la construction de nouvelles salles de classe de l’école primaire, la construction d’un collège, un poste de santé, un centre de formation professionnel et un nouveau centre de santé en partenariat avec une ONG allemande (financement première phase 120 000€ dont 30 000€ à la charge de la population), un nouveau lycée (financement 180 millions FCFA dont 56 millions FCFA à la charges de la population). En partenariat avec Valence Agglo un projet d’assainissement d’un coût global estimé à plus de 500 millions FCFA est en cours d’étude.

Les populations sont animées de bonnes volontés mais leurs efforts sont limités car ne pouvant pas se substituer à l’état qui a la charge de garantir la sécurité des populations, réaliser les infrastructures lourdes et créer les conditions nécessaires pour un développement économique de la localité.

Pour défendre les intérêts de Waoundé, un mouvement dénommé « avenir de Waoundé » vient d’être créé. Il a pour but de porter les combats des habitants de cette localité auprès des autorités compétentes.
D’ailleurs une pétition a été lancée pour réclamer le désenclavement de la commune de Waoundé (http://www.mesopinions.com/petition/politique/desenclavement-commune-waounde-senegal/26649), elle a déjà récolté plus de 1000 signatures dont 620 en ligne. Les travaux de réhabilitation de la route nationale RN2 entre Ndioum et Bakel sont en cours, et la population de Waoundé exige le bitumage de l’axe gassambiri-Waoundé, ce qui leur permettra d’être reliée à la route nationale RN2. Pour rappel le bitumage de l’axe Gassambiri-Waoundé faisait partie des promesses de campagne du candidat Macky SALL.

Le mouvement « avenir de Waoundé » a entamé des actions à Paris en participant à des manifestations, d’autres actions sont également prévues à Marseille, le havre, Dunkerque, Munich, Dakar et Waoundé.

Nous attirons l’attention des autorités sur une nécessité de la redistribution équitable des ressources du pays. Nous ne manquerons pas de souligner l’importance de la diaspora de Waoundé qui participe à réalisation de logements sociaux dans la capitale sénégalaise sans oublier l’apport financier à travers les transferts d’argent.

Beaucoup de localités sont dans cette situation et l’état du Sénégal a encore beaucoup d’effort à consentir pour satisfaire les besoins des populations de l’arrière pays.

Ousmane Soumaré

Avenirdewaounde@gmail.com

Voici des liens ou signer les petitions:

http://www.mesopinions.com/petition/politique/desenclavement-commune-waounde-senegal/26649

http://soninke.tv/2016/12/22/waounde-une-petition-lancee-pour-le-desenclavement-de-la-commune/

Seneleaks