Monaco : ce que pourrait apporter Fabregas

0

Il devrait porter le maillot de Chelsea pour la dernière fois de sa carrière ce samedi. Selon Sky Sports, Cesc Fabregas va affronter Nottingham Forest en FA Cup, avant de prendre la direction de la Ligue 1. En manque de temps de jeu chez les Blues, le milieu espagnol est ciblé par Monaco, qui cherche à attirer cet hiver des éléments d’expérience pour mener à bien son opération maintien. « Son profil intéresse tout le monde, on parle de Cesc Fabregas. Si vous me demandez s’il a un profil intéressant, je ne serai pas le seul à vous dire ça », a réagi vendredi Thierry Henry en conférence de presse.
Il suffit de regarder le CV de Fabregas pour confirmer les dires de l’entraîneur de l’ASM. Du haut de ses 31 ans, l’ancien Gunner compte à son palmarès deux titres de champion d’Angleterre décrochés avec Chelsea en 2015 et 2017, une Supercoupe d’Europe et une Liga remportées avec le Barça en 2011 et 2013, sans oublier surtout deux Euros (2008, 2012) et une Coupe du monde avec l’Espagne (2010). Cette expérience ne pourrait être que bénéfique à un groupe monégasque particulièrement jeune et qui a souvent fait preuve de naïveté depuis le début de la saison. Henry en a bien conscience.
Un leadership évident
« Les jeunes nous ont beaucoup aidés. Mais si on regarde le match de Guingamp (défaite 2-0 avant la trêve), l’intégralité des joueurs ne cumulait pas beaucoup de rencontres de Ligue 1. Le manque de vécu nous a coûté à certains moments, pour arrêter un contre par exemple », a-t-il reconnu vendredi. C’est en réponse à ce manque de leadership que Monaco s’est déjà décidé à recruter le défenseur brésilien Naldo, 36 ans, en provenance de Schalke. En attendant donc peut-être Fabregas, qui peut se targuer d’avoir porté le brassard à Arsenal et en sélection.
Au-delà de son expérience, Fabregas serait un renfort de poids sur le plan technique. Car s’il doit se contenter d’un temps de jeu très réduit cette saison sous Maurizio Sarri, avec seulement 176 minutes au compteur en championnat, il n’a rien perdu de ses qualités. Les supporters des Blues ont pu le voir en Ligue Europa, où l’Espagnol s’est notamment régalé le 29 novembre contre le PAOK (4-0) avec deux passes décisives et une énorme prestation en pointe basse du milieu à trois de Chelsea. « Techniquement, c’est un joueur très important », confirmait Sarri fin décembre.
Il n’a rien perdu de ses qualités
« Je pense que sur le marché actuel, il est difficile de trouver un joueur avec ses caractéristiques », insistait l’Italien. C’est à un poste devant la défense que Fabregas pourrait sans doute se rendre le plus utile sur le Rocher, lui qui a besoin de beaucoup toucher le ballon pour s’épanouir. « Tout passe par moi. C’est ce que j’aime. Toucher le ballon 100 fois, c’est passionnant. Si je deviens entraîneur dans le futur, je pense que je ferai quelque chose de très similaire à la manière de voir le football de Sarri », confiait-il début octobre après avoir été titularisé en Ligue Europa contre Vidi (1-0).
Loin d’être « cramé » à 31 ans, Fabregas sait encore tout faire: gratter des ballons, casser les lignes adverses sur des ouvertures millimétrées, apporter le danger sur les coups de pied arrêtés et compenser son manque de vitesse par son intelligence de jeu. Autant d’atouts qui ne devraient pas faire de mal à une formation monégasque engluée à la 19e place de la Ligue 1.