L’INELEGANCE REPUBLICAINE par Mbaye Tall

0

L’inélégance républicaine semble être le terme le plus approprié pour qualifier tous ces actes loufoques qui décrédibilisent et désacralisent les institutions et constituent par ailleurs un détournement de derniers publics et d’objectifs que l’on peut noter a l’AN, a la Présidence, au sein des sociétés publiques et parapubliques, au sein des faux machins institutionnels (HCCT et CESE), etc…dont les derniers en date sont cette publicité du DG de la Poste relative à des gueguerres au sein de l’APR et cette fausse location des Bus de la société Dakar Dem Dikk par le Secrétaire General du Parti Alternative Générationelle qui est la même personne.
Rappelons quelques points saillants de ce faux contrat: 100 bus de 100 places sont loues pour une durée de 10 heures en raison de 4000 francs/heure soit 40.000 pour la durée ce qui fait un total de 4 millions de nos francs. Alors que nous savons que les lignes 9, 13, 7, 8, 10, 4, 18 et 20 pour ne citer que celles la font un chiffre d’affaire de 20.000 francs par rotation qui ne dure même pas 40 mn ce qui donnerait 100.000 francs pour les 10 heures de temps et constitue un manqué a gagner de 6 millions. Mais cette fausse location a mis à nu toutes les magouilles et les subterfuges savamment mis en place pour se protéger de ce détournement de deniers public car il est marqué nulle part dans le “contrat” quelle est la modalité de paiement de cette prestation? Il est impossible voir utopique que l’acquéreur et le vendeur soit la même personne et de surcroit si la personne morale des deux entités est la même la logique voudrait que le Secrétaire General de l’AG aille louer les bus auprès d’une autre société de la place comme Senecartours, Hertz, etc… ou que le DG ne soit pas le représentant de la Société DDD pour définir les intérêts financiers. Ce faux contrat est une hérésie en ce sens qu’il n’y est pas mentionné quelles sont les garanties financières que le parti politique AG/Jotna met à la disposition de DDD en cas d’actes de vandalisme ou de casses ou accidents.
Cet acte est une manière d’exposer la Société DDD à la colère des citoyens après que les bus sont peints aux couleurs de l’APR :”beige et marron.”
Ce syncrétisme ou cette patrimonialisation des biens publics renseigne sur l’inélégance républicaine des hommes qui incarnent l’Etat et ceux qui dirigent nos sociétés publiques car le gouvernant ou l’administrateur des deniers publics doit être un Homme irréprochable à tout point de vue? Si le DG se permet de voler à la société qui lui permet de vivre et de faire vivre sa famille, quelle sera son attitude s’il constatait qu’un employé de la boite faisait des malversations financières ou s’adonnait a des actes délictuels ou criminels?
Ce cas DDD est juste la partie visible de l’iceberg et renseigne sur la nécessité de reformer sur la modalité de recrutement à la tête des directions des sociétés publiques et parapubliques . Ces directions devront être occupées par d’excellents Managers ou Gestionnaires pour éviter que les hommes politiques qui y trônent les transforment en de banales vaches laitières ou en de simples instruments de placement ou recensement de la clientèle politique ou en une source de financement occulte de leurs activités politiques. Autrement nous risquerons de tomber des nues à chaque fois que les corps de contrôle publient leurs rapports annuels ou que l’ARMP publie ses rapports qui incriminent que les Dirigeants. Ce qui est constant, est que ces pratiques se sont cristallisés avec nos sociétés nationales qui ne se rappelle du fameux livre de Latif sur la LONASE incriminant Baila Wane, ou du Passage de Abdoul Aziz Tall à la tête de la LONASE ou celui de Mbaye Diouf à la tête de la Société des chemins de Fer, de Cheikh Oumar Hann à de la direction COUD épinglé aussi dans un rapport, de Diallo Mamour de DGID épinglé dans un rapport, de Cheikh Kante du PAD ou de Moustapha Diop l’actuel maire de Louga qui distribue des mallettes d’argent et épinglé également, etc…
Pour mettre un terme il est temps que des appels d’Offres pour rechercher le meilleur profil soit la règle générale pour dénicher les talents sénégalais capables de booster les sociétés publiques tant que cela ne sera pas fait les futurs Administrateurs de ces sociétés vont continuer à répercuter ces mêmes actes.
Ce cas est la résultante de la champagne électorale permanente dans laquelle le PR nous a installe et les injonctions présidentielles faites aux directeurs des Sociétés publiques, parapubliques, fonctionnaires étatiques, etc…de se mobiliser pour les législatives et de faire gagner la liste BBY. Certains bras cassés sans aucune base électorale affective sont entrain de faire du lobbying politique très intense pour se faire investir sur la liste Nationale qui présente moins de risques que par rapport aux listes départementales ou les candidats sont élus au scrutin majoritaire.

Cette manière de politisation de nos sociétés confirme l’impérieuse nécessité de reformer les modes de sélections des hommes qui doivent être dans la direction mais le bout du tunnel est très loin car nos politichiens croient être plus intelligents que tous les patriotes et investis d’une mission divine de mafia étatique.
In fine ces genres d’actes doivent être dénoncés avec véhémence par Tous pour faire comprendre aux politichiens que les citoyens sont plus en avance qu’eux sur certains concepts et critères.

Mbaye Tall