La CAF choisit la solution la plus facile, suspendre l’arbitre ghanéen

0
POLOKWANE, SOUTH AFRICA - NOVEMBER 12: Referee Joseph Lamptey argue with Senegal players during the 2018 FIFA World Cup Qualifier match between South Africa and Senegal at Peter Mokaba Stadium on November 12, 2016 in Polokwane, South Africa. (Photo by Lefty Shivambu/Gallo Images)

L’arbitre ghanéen Joseph Lamptey Odartei va rater la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 en raison d’une suspension de trois mois prise à son encontre par la Confédération africaine de football (CAF).

La mesure a été rendue publique par la Fédération sénégalaise de football (FSF).

“Faisant suite à la lettre de contestation et de protestation de la FSF sur l’arbitrage du match Afrique du Sud-Sénégal, la CAF informe que sa commission d’arbitrage a pris la décision de suspendre l’arbitre Lamptey pour trois mois”, écrit la FSF dans un communiqué.

Le sifflet ghanéen est “ainsi exclu de la prochaine CAN au Gabon, en raison de sa faible performance”, ajoute la FSF.

Joseph Lamptey Odartei était l’arbitre central du match Afrique du Sud-Sénégal du 12 novembre dernier, qui comptait pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Un “manque flagrant d’impartialité”

Dans des correspondances adressées à la CAF et à la Fifa, la FSF leur avait demandé d’ouvrir des enquêtes sur l’arbitrage du match du 12 novembre joué en terre sud-africaine.

Les Lions du Sénégal avaient été battus par deux buts à un, une victoire de l’Afrique du Sud que la Fédération sénégalaise de football imputait au “manque flagrant d’impartialité” de Joseph Lamptey Odartei.

La prestation de l’arbitre a entraîné “des conséquences directes sur le score final du match, avec notre défaite par deux buts à un et l’affaiblissement de notre position dans le classement pour la qualification à la Coupe du monde”, avait ajouté la FSF.

Selon le communiqué publié ce lundi par la Fédération sénégalaise de football, la CAF a promis “d’agir et de sanctionner les arbitres défaillants tout en poursuivant son travail concernant leur formation”.

Comme d’habitude la CAF prend la solution la plus facile á savoir suspendre l’arbitre mais ignore que ceux qui tirent les ficelles de ces forfaitures sont dans l’hombre et sont très haut placés.

Seneleaks