Kolda est autosuffisant en Riz

0

Les éprouvantes périodes de soudure qui hantaient naguère le sommeil des paysans de Kolda appartiennent désormais au passé. La région est devenue autosuffisante en riz. La production rizicole est passée de 20 191 tonnes de paddy en 2014 à 162 964 tonnes en 2015 soit une augmentation de plus de 8%.

La région de Kolda est désormais autosuffisante en riz. La production rizicole est passée de 20 191 tonnes de paddy en 2014 à 162 964 tonnes en 2015, soit une augmentation de plus de 8 %. La mise en place, à temps, d’importants quotas de semences certifiées de riz a permis d’augmenter les superficies emblavées, d’accroître les rendements à l’hectare et de booster la production rizicole. Les quantités de semences de riz certifiées sont passées de 981 tonnes à 3035 tonnes entre 2014 et 2016. Ces résultats témoignent, selon Mamadou Badiane, Directeur régional du développement rural (Drdr), des efforts de l’Etat en termes de mesures d’accompagnement et autres investissements pour atteindre l’autosuffisance en riz par l’augmentation de la contribution du riz pluvial à hauteur de 40 %. Il cite, entre autres, les mesures prises en matière de fertilisation minérale, de protection des cultures, de mécanisation, de maîtrise de l’eau, de conseil agricole et rural, de formation et d’exonération des taxes. La couverture des besoins en céréales de la population de Kolda entre 2015 et 2016 est largement assurée. Sur une production de céréales brutes de 257 440 tonnes avec 30 % de pertes/prélèvements, soit 76 332 tonnes, les disponibilités en céréales ont atteint la barre de 178 108 tonnes. Les besoins céréaliers des populations sont estimés à 122 554 tonnes avec un excédent de 55 554 tonnes. La production de riz paddy a atteint 162 964 tonnes avec 30 % de pertes/prélèvements. Les disponibilités en riz s’élèvent à 114 075 tonnes pour 68 445 tonnes de riz décortiqué alors que les besoins de la population sont de 52 996 tonnes, soit un excédent de 15 449 tonnes.

L’objectif du Pracas pour la campagne agricole 2015-2016 pour la région de Kolda était de 136 000 tonnes de riz paddy pour une superficie emblavée de 46 000 hectares. Les prévisions pour 2016-2017 s’élèvent à 50 000 hectares pour une production de 149 000 tonnes. Le retard dans la mise en place de l’Urée dans les départements de Kolda et de Vélingara est lié au non respect des cahiers de charges par la Semac, le manque de moyens logistiques et de connexion internet des services départementaux de développement rural (Sddr) de Médina Yoro Foulah et de Vélingara et les dégâts causés dans les parcelles de coton, d’arachide et de maïs des producteurs du Pôle Sapa Fouladou de la Sodefitex risquent de contrarier ces prévisions. Pour le directeur régional du développement rural de Kolda, « la Semac doit être remplacée, au plus vite, par un fournisseur plus crédible et capable de mettre en place les quotas d’Urée prévus dans les départements de Kolda et Vélingara, compte tenu surtout du stade phénologique du mil et du maïs ».

Mamadou Aliou DIALLO

-lesoleil.sn