L’esclavage physique et sexuel continue de sévir en toute impunité dans les monarchies du Golfe

0

Les Saoudiens, à l’instar des autres Golfiens, sont connus pour leur mépris qui frise le racisme et leur brutalité envers les travailleurs étrangers chez eux. Cette violence s’exerce de façon débridée contre les femmes émigrées.

Ces comportements inhumains contre des Arabes et des Musulmans venus gagner leur vie chez ces Golfiens que le pétrole a rendus riches et pleins de morgue, sont en en train d’alimenter un réservoir de haine considérable dans tout leur voisinage.

Les Golfiens et surtout les Saoudiens ne savent pas qu’en cas de conflit dans lequel leurs territoires seront impliqués, ces barrages de haine accumulée vont finir par céder et ce seront des centaines de milliers de frustrés qui vont les « bouffer » ainsi que leurs protecteurs.

La presse rapporte des scandales intolérables concernant ce que subissent les femmes émigrées dans ces pays en dehors de la civilisation. Le dernier en date est celui de Saoudiens proposant sur les réseaux sociaux la vente de femmes de ménages marocaines.

On sait que toutes les femmes (surtout jeunes) qui vont travailler dans ces pays, sont soumises à un véritable esclavage physique (des journées de travail de 16 heures) et à un esclavage sexuel soutenu.

Cet esclavage et les meurtres qu’il occasionne ont dernièrement poussé le président philippin à interdire aux femmes philippines d’aller travailler dans les pays du Golfe et a décrété le rapatriement de ses ressortissants.