Esclavage en Libye : Un camerounais et un sénégalais à l’origine de la Vidéo “CNN”

0

C’est un jeune journaliste africain du Cameroun qui est à l’origine de la vidéo reprise par CNN dénonçant la vente de migrants comme “esclaves” en Libye. Cette vidéo où des migrants africains étaient négociés a été filmée par un sénégalais se nommant Issa Diop, mort quelques mois auparavant selon le journaliste camerounais. Dans un précédent article sur Seneleaks, on s’indignait aussi de la dépendance des africains sur le plan médiatique dans le fait qu’ils n’accordent souvent peu crédibilité aux informations authentiques sur le plan international en provenance d’africains. Dans une vidéo, il affirme mener son combat de dénonciation des trafics inhumains contre les migrants depuis plusieurs mois. Seulement son cri de coeur, malgré plusieurs partages sur les réseaux sociaux, n’a pas reçu l’assentiment de ses pairs. Aujourd’hui CNN en a parlé une seule fois dans un reportage et le monde est subitement touché.

John Dahl Carter comme il se fait appeler dit avoir contacté par leurs pages officielles des célèbres footballeurs comme Samuel Eto’o, Didier Drogba dans une vidéo postérieure, mais ses messages sont restés sans réponse.

Pour rappel, il vit en Tunisie depuis plusieurs années. Il s’est entièrement consacré à la sensibilisation contre la vente des esclaves africains en Libye malgré les menaces de mort et les arrestations arbitraires.

Certain(e)s Africain(e)s n’écoutent et se mobilisent seulement quand c’est l’Occident qui parle ou leur demande de se mobiliser, s’indigne un internaute en ajoutant “Nul besoin de chercher à savoir pourquoi.”

Un autre internaute confirme que le journaliste camerounais avait alerté à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux des mois déjà en arrière. Il signale que ses vidéos étaient vues et largement diffusées même sur youtube. C’est de son travail que CNN a profité pour faire ce fameux reportage. Les dates ne trompent pas comme en attestent les dates de cette vidéo sur YouTube (youtu.be/1brSfpGUmcU).

L’Afrique doit prendre conscience des réalités de sa presse parce que ce trafic dénoncé depuis des mois par diverses sources africaines devrait faire réagir le monde africain d’abord avant les médias occidentaux. L’autre fait est que ce travail est le fruit d’enquêtes menées par un jeune journaliste africain qui réclame reconnaissance à CNN mais on constate sa voix reste toujours inaudible en Afrique.

La Rédaction de Seneleaks