Entretien Exclusif avec Adja Samyr seck, Coordonnatrice PETRO-TEAM Monde.

0
Bonjour Mlle Seck, qui est Adja Samyr Seck ?
A.S.S est une citoyenne sénégalaise qui est née et a vécu au Sénégal. Je suis membre de plusieurs organisations telles que le front anti APE/anti franc CFA et la PETRO-TEAM Monde dont je suis la coordonnatrice au Sénégal.
C’est quoi la PETRO-TEAM ?
PETRO-TEAM Monde était constituée au départ de citoyens sénégalais d’ici et de la diaspora qui, au fil de leurs échanges sur les réseaux sociaux ont compris les enjeux politiques et les mutations sociales entrain d’être opérés. Nous nous sommes donc constitués en think-thank c’est à dire en groupe de réflexion afin d ‘apporter notre expertise et nos critiques dans chaque domaine de la vie de notre République. C’est ainsi que lorsque nous avons senti la nébuleuse autour des droits de péremption de nos hydrocarbures (pétrole-gaz-zircon) et du rôle qu’avait joué le chef de l’Etat, son frère et le bandit financier Franck Timis, nous avons décidé d’utiliser nos relations pour enquêter profondément sur ces contrats qui engagent chaque sénégalais mais qui bizarrement étaient « étouffés » pour qu’on en sache pas les termes exacts ! A partir de là, nous avions décidé d’alerter la population sénégalaise par le biais de nos lives sur Facebook, de nos vidéos et de nos communiqués. Parallèlement sur le problème de l ‘inexistence de Radiothérapie au Sénégal nous nous sommes prononcés et avons fait appel à des experts sénégalais pour sensibiliser le public. C’est ainsi de fil en aiguille que ce think-thank s’est élargi et beaucoup de sénégalais ont adhéré à ce combat citoyen. Tous nous formons aujourd’hui un mouvement citoyen appelé PETRO-TEAM Monde.
Vous ne pensez pas qu’il peut y’avoir amalgame entre PETRO-TEAM et Petrotim. Quel est le rapport ?
Au départ notre combat était spécifiquement concentré sur la nébuleuse autour de nos hydrocarbures surtout du pétrole c’est ainsi qu’on a choisi ce nom là PETRO comme pétrole, TEAM comme équipe. Vous remarquerez qu’il y’a un trait d’union entre les deux mots PETRO et TEAM. Bien sûr, il y’ a un rapport entre les deux noms Petrotim des Frank Timis et Aliou sall et le nôtre PETRO-TEAM MONDE. Parce que tout simplement nous les combattons et continuerons de les combattre et de les dénoncer tant que lumière ne sera pas faite sur nos hydrocarbures et que le chef l’Etat n’ annulera pas ces contrats pétroliers qui ne profitent guère aux sénégalais et que cette bande ne rende pas au Sénégal ses hydrocarbures.
On vous a vu dans ce qu’on a appelé la « guerre des activistes », qu’en était -il exactement ?
Guerre des activistes ? Je ne suis pas au courant ! Mais je dirais ceci : ce serait très déplorable qu’il y ait une guerre entre activistes parce que cela ne ferait que nous disperser, rendre vulnérables nos combats. Mon combat personnel à toujours été de réunir les groupes, les organisations citoyennes afin capitaliser nos forces. Pour ce qui concerne la PETRO-TEAM MONDE, nous sommes pour la synergie des forces citoyennes afin de constituer une masse critique d’une telle force que toute décision que l’Etat prendra au nom du citoyen sénégalais sera pour l’intérêt premier du citoyen! Donc comme vous pouvez le voir nous ne sommes dans aucune guerre si ce n’est pour le respect des droits du citoyen!
Bien venons-en à votre combat. Les sujets que vous portiez sont aujourd’hui repris par la classe politique et les mouvements. Quel bilan en tirez-vous?
Cela montre la véracité de notre combat! Nous le prenons avec beaucoup de satisfaction et d’humilité! Le bon sens est la chose la mieux partagée ! Chaque Sénégalais ou groupe de Sénégalais étant légitime de se prononcer ; donc nous sommes fiers aujourd’hui de constater le relais que font ces partis politiques et mouvement de nos préoccupations. Cela nous renforce étant conscients que le but que nous sommes fixés d’imposer le citoyen au coeur de la gestion de notre cité, prend forme et ce concrètement.
Quel est votre diagnostic sur la situation socio-économique du Sénégal ?
Catastrophique ! Désastreux! Ce sont les mots qui me viennent à l’esprit. On nous gouverne avec des slogans creux en faisant avaler des chiffres de PIB que nous ne sentons pas sur notre quotidien ! En réalité chaque domaine de gouvernance pose problème! Une santé malade avec des hôpitaux défaillants en équipements et en personnel ; une éducation gangrénée par des revendications légitimes des enseignants laissés pour compte et un système éducatif défavorable aux élèves et étudiants ! Une agriculture mourante avec des agriculteurs qui ont encore sous les bras leur arachide qui pourrit que l’état ne veut pas acheter. Le secteur de la pêche n’en parlons pas ! Nos pêcheurs se font tuer sur les eaux mauritaniennes depuis un certain temps à cause d’une mauvaise politique qui a cédé quasiment toutes nos ressources halieutiques aux étrangers. Le secteur économique qui va mourir à cause des APE signés par le Président de la République, l’implantation systématique et agressives des multinationales étrangères est entrain de nous tuer à petit feu. Des investissements de l’Etat du Sénégal comme le TER qui n’ont en réalité aucune utilité pour les populations ! Des opposants emprisonnés ou exilés. Une industrialisation quasi inexistante. Et dans ce domaine je voudrai signaler que la centrale à charbon de Bargny que l’Etat du Sénégal persiste à imposer aux populations Bargnoises est juste une catastrophe écologique. Le chômage est plus que jamais présent malgré les cinq cent milles emplois promis par le Président de la République . Une jeunesse courageuse mais désœuvrée par autant de chômage. Voici ce que nous vivons chez nous.
Que proposez vous ? Comment vous êtes venu l’idée de la 3e voie ?
Depuis quelques temps, PETRO-TEAM MONDE, après mûres réflexions autour de nos brainstormings, a réussi à imposer le débat autour de la 3ème voie citoyenne. Ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une découverte politique; en réalité le concept existe depuis des décennies. C’est dans cette logique qu’en 1994 le maître à penser de Tony Blair, Anthony Giddens Professeur à l’Université de Leicester, avait publié un premier ouvrage qui s’intitulait: “Beyond Left and Right the future of radical politics”. En 1998 le deuxième essai titrait :”The third way the Renewal of social-democracy”, en 2000 The third way its critics et en 2001 The Third way debate. Ces essais ont servi de base à la 3eme voie britannique avec l’avénement de Tony Blair. En Allemagne on assistait à la victoire du SPD avec Gerard Schroder, en France en 2007 Sarkozy a aussi exploite cette brèche du renouveau idéologique pour charmer les français et se faire élire en 2008 devant Segolene Royal, allant même jusqu’aux discours très suivis de Bernie Sanders durant les primaires de Democratic Party aux USA de 2016. Le constat est que les variantes de la 3ème voie théorisées et conçues jusqu’ici visaient toutes à requinquer les militants et faire preuve d’une certaine ouverture en terme plus simple à faire du relooking idéologique comme le socialisme, social-democratie, liberalisme, etc…alors que la 3ème voie sénégalaise que propose PT son seul objectif est de placer le CITOYEN au Coeur de l’Etat et ne s’identifie à aucune des idéologies prédéfinies vue qu’elle se veut transversale et transcende tous les clivages pré-existants. Donc les motivations premières de ses partisans ne sont pas de copier ou d’imiter un modèle préexistant mais cherchent à remettre entre les mains des citoyens tous les pouvoirs décisionnels pour donner un nouveau visage aux institutions républicaines. Comme on a l’habitude de dire: “changer de gouvernement ou de président ne signifie pas de système de gouvernance” vu que de Senghor à Macky Sall, nous constatons les mêmes tares congénitales et certaines se sont cristallisées avec les institutions. C’est pour ces raisons objectives qu’une 3eme voie s’impose pour changer de paradigmes mais au préalable nous devons répondre à un certain nombre de questions dans l’optique de mieux camper le débat: pourquoi une 3ème voie citoyenne ? Quels sont les changements qui seront introduits dans le jeu politique? En quoi faisant, la 3ème voie serait une solution durable face à cette monarchie républicaine ?
Quelles sont les spécificités de la 3ème voie citoyenne ? Ne serait-il pas un obstacle de vouloir écarter les politiciens qui comme nous le savons ont des ressources humaines et financières incomparables ?
Nous avons essayé de répondre à ces questions Ià .  Il s’agit de tenir un langage de vérité aux citoyens ! Aujourd’hui la plupart des intellectuels Sénégalais sait qui on est mais aussi grâce au travail des mouvements citoyens la masse est entrain de se réveiller ! Nous diaboliser ne servira pas à grand chose ! Comme l’adage wolof: « deug dou rombeu nop! » Le travail de terrain de que nous faisons au jour le jour nous montre que les populations sont de plus en plus conscientes de ce jeu de duperie qu’on Ieur a fait gober , qui n’a qu ‘ assez duré et qu’il faut rompre avec cette oligarchie ! C’est comme si elles n’attendaient qu’un coup de sifflet pour pourvoir s’organiser. Ce que nous faisons ! Nous nous organisons!
Quels projets structurels et changements sociétaux prônez-vous ?
Le constat est lancinant car de 1960 à 2018 nous n’avons fait que cumuler des échecs dans tous les domaines de la politique publique. Pour en avoir le coeur net, nous devons partir de la position du pays aux lendemains des indépendances. Nous étions au même niveau que la Corée du Sud, nous disposions d’un port, aéroport, palais présidentiel, batiments administratifs, d’une Universite rattachée à l’Université de Bordeaux jusqu’en 1976, d’une école normale d’instituteurs (Ecole William Ponty),…). Aujourd’hui la Corée Sud fait parti des pays les plus industrialisés au monde avec un PIB de 1411 milliards de dollar contre 14,77 milliards de dollar pour le Senegal , le ratio PIB/habitant est de: 27 538 dollars pour la Corée du Sud contre 958 dollars pour le Senegal. Nous avons l’impression d’être dans un cercle infernal partant du fameux cri de coeur du juge Kéba Mbaye dans lequel il disait que :”l’essentiel, c’est de sortir de cette situation avec dignité, en sauvegardant l’intégrité de notre territoire, l’indépendance de notre pays, les conquêtes démocratiques de notre peuple et l’intangibilité de notre Constitution. Cela ne peut être l’affaire d’un seul homme, ni même l’affaire d’un seul parti. C’est le devoir de tous les Sénégalais de faire preuve de maturité, pour garder notre pays de l’aventure, et assurer son développement harmonieux, selon notre propre formule de vie. Il faut que chacun de nous enterre ses ambitions personnelles et oublie les vieilles querelles, pour « se ceindre les reins comme un vaillant homme », au nom de l’intérêt exclusif de la nation. L’objectif permanent devra être la consolidation de la démocratie…, qui ne laissera plus le moindre doute sur la sincérité des résultats des suffrages. Il faut aussi, que gouvernants et gouvernés, membres ou non des partis politiques, acceptent sans arrière-pensée, le principe de l’alternance à la tête des affaires de l’Etat. Ces affaires ne sont le bien de personne; elles appartiennent au peuple qui en délègue la gestion temporaire, non à un maître comme on a souvent tendance à le penser sur ce continent, mais à un serviteur….Déterminons-nous à débusquer et à écarter sans complaisance, au besoin à punir sans faiblesse ceux qui ruinent ce pays ou le desservent : les corrompus et les antinationaux, les roublards et les paresseux.
Vous êtes également coordonnatrice du collectif « France dégage ». De quoi s’agit-il? Ce nom n’est pas péjoratif, négatif ?
France Dégage est une plateforme regroupant plusieurs organisations citoyennes telles que PETROTEAM MONDE, Front Anti ape/Anti CFA, Urgences Panafricaniste,Front du rejet du CFA umoja section sénégal, Nittu Deug Diow Sunu Gaal etc… qui luttent contre l’impérialisme économique ,l’oligarchie , le bradage de nos ressources ;et toutes formes de soumission. Dans le cadre de notre campagne pour notre souveraineté économique et monétaire nous avons opté à être encore plus virulents quant aux slogans que nous employons et aux actions citoyennes menées sur le terrain afin de mieux nous faire entendre et ils finiront certainement par comprendre que nous exigeons notre souveraineté totale et effective en tant qu’Africains.
Quelles sont vos ambitions pour le Sénégal ?
Nos ambitions pour le Sénégal sont légitimes: les pouvoirs publics au service du peuple Sénégalais où aucun sénégalais ne se sentira exclu où qu’il se trouve ; quelque soit son domaine, sa compétence, ses capacités, son ethnie, ses croyances religieuses, son engagement politique etc. Un Sénégal prospère où il fera bon vivre dans un atmosphère de paix ,de sérénité, de cohésion sociale. Et tout ceci est possible. Nous avons les ressources humaines et naturelles pour y parvenir. Il suffit juste de nous organiser, de nous battre pour réaliser nos idéaux car dans cette vie rien n’est acquis tout se gagne par la lutte, et cela se vérifie dans toutes les grandes démocraties de ce monde.
SOURCE  : Propos recueillis par senebigscoops.com