El Milk Seck ou le goût invétéré du Mensonge

0

D’emblée, El cochon (pour leur ressemblance hors hasard) ment car Serigne Moustapha Sy dans son préambule a fait un discours en arabe dont les échos de son éloquence retentissent toujours dans les oreilles des invités de marque de Maktoum venus de l’autre galaxie. Ni le chantage, ni le marchandage encore moins la désillusion n’existent dans la logique ou le dictionnaire du chef de guerre des Moustarchidines.

Autres mensonges, ce n’est pas “30 ans de menaces” mais 40 ans de grâce que le Ciel a offerte à l’humanité en la personne de Serigne Moustapha Sy, par son sens de responsabilité et la naissance d’un Mouvement Spirituel dénommé celui des “Enfants gâtés du ciel”.

Autre mensonge du cochon, Al Maktoum n’a jamais eu de conflit politique avec Serigne Moustapha Sy, car Serigne Moustapha Sy sait pertinemment que Mame Cheikh a horreur d’un disciple otage et non acteur. Al Maktoum n’est pas un dictateur non plus, c’est un homme de dialogue qui n’impose rien même à ses propres fils ou disciples. Al Maktoum nous a raconté qu’un jour,  il a refusé d’appliquer un ordre de Cheikhoul Khalifa parce que quelqu’un voulait le faire chanter à travers son père et guide, Al Maktoum refusa en lui donnant ses raisons que Serigne Babacar Sy accepta de suite. Les archives des derniers Mawlids d’Al Maktoum, tous passés aux Champs de Courses là où Serigne Moustapha Sy lui a succédé, sont là pour en témoigner. Al Khalifa lui en dit même que c’est la raison pour laquelle “je ne t’impose rien, je te propose car tu sais dire non quand il le faut”. C’est ce que Mourchid appelle Savoir protéger son guide contre lui-même. Pourtant, Dieu a donné raison au prophète Youssouf A.S. et son père Ya’koub A.S. l’accepta bien que père et prophète comme lui. C’est aussi la logique des hommes de Dieu.

Pourtant si Al Maktoum a soutenu Diouf, c’est ce même Diouf qui a payé des “journalistes” pour tenter de ternir l’image de Maktoum et seul Serigne Moustapha Sy a répondu et fait face contre l’éternel rancunier, Abdou Diouf.

La responsabilité de Serigne Moustapha Sy dépasse le cadre du Sénégal, les dernières législatives ont démontré qu’il est devenu un faiseur de roi. La présidence est trop petite comme responsabilité eu égard de la dimension de sa mission spirituelle qui est de forger des âmes jumelés aux cœurs que rien ne saurait détruire.

C’est ce père Al Maktoum, son guide fier de lui qui a opté partir que de voir son trésor le plus précieux aller encore prison comme lui puisqu’il s’est sacrifié pour ce plus que fils, ce même père qui lui a dit en guise de prière “Vous m’avez honoré Moustaf que Dieu vous honore, vous m’avez rendu fier que Dieu vous rend fier !”

Alors les lèvres de menteurs soi-disant journalistes ou autres, des prostitués de la politique politicienne, encore moins des businessmen en vagabondage sexuel, ont tout pour la fermer car moralement malsains, intellectuellement impertinents et verbalement hilarants. Des pires héritiers d’Abaa Lahab mais la suite on le connaît tous. Soit maudit El Milk Seck comme ton “grand-père Aba Lahaab”. Time will tell !

Cheikh Ahmed Tidjanie Mbodj
Etudiant