École au Sénégal : Jeunesse sacrifiée à l’exception de la progéniture des hommes politiques

0

L’école sénégalaise est en panne. Aujourd’hui les syndicats de l’enseignement et l’État sont sur le point d’hypothéquer l’année scolaire des pauvres jeunes Sénégalais qui ont pourtant droit à l’éducation.

Ce sont ce genre de situations qui poussent certaines personnes aisées à mettre leurs enfants dans des écoles privées pour éviter que ces derniers ne soient à la merci des « négociations » qui n’aboutissent jamais.

Mais le plus grave dans cette histoire, c’est que ces ministres et certains syndicalistes qui sont sur le point de « foutre » l’année scolaire en l’air, ont leurs gamins dans ces grandes écoles privées qui sont prises d’assaut. Mais il n’y a pas que les ministres…Ni les syndicats
Une de nos sources qui a ses entrées dans certains salons où il est souvent sujet du couple Présidentiel, a appris que le président Macky Sall lui-même ne fait pas confiance à l’école Sénégalaise au point d’envoyer sa fille dans une de ces écoles privées de Dakar. Et figurez-vous que l’école dans laquelle se trouve la fille du Président n’est même pas sénégalaise. Un scandale inimaginable : Le président Macky Sall envoie sa fille étudier dans une école étrangère qui se trouve au Sénégal. Comme ses ministres, Macky Sall n’a pas confiance à l’école Sénégalaise. Ils n’ont pas non plus confiance à nos hôpitaux. Chaque fois qu’ils sont malades, ils prennent l’avion en direction de Paris. Les hôpitaux au Sénégal, c’est pour les Sénégalais pauvres. L’école au Sénégal, c’est pour les pauvres. Même le riz au Sénégal, c’est pour les pauvres. D’ailleurs, c’est pourquoi Macky subventionnait ce riz qui est destiné aux cochons en Europe.

A quoi cela sert d’être président d’un pays si l’on n’a aucune confiance aux structures qu’on est censé gérer ? En France ou aux États-Unis, cela serait un scandale. Même au Sénégal, C’est PAS NORMAL…

Seneleaks
Source : Xibaaru