Échange de Gros cadeaux par Amadou Ba pour faire taire des patrons de presse et journalistes

0

« Ces hommes de presse ayant acquis un patrimoine foncier aux Almadies, à Sacré-Coeur, à Ngor, à Yoff ou ailleurs, sont pour la plupart des cas de l’oeuvre du Ministre Amadou Ba ». Selon le journal Zoom Info.

Le journal Zoom renseigne aussi que « l’affaire Khadim Gadiaga semble n’être que la goutte qui a fait déborder le vase. Mais le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan connaît bien ce système (…) Des patrons de pesse ont encaissé, dans les secrets de son cabinet ou via des émissaires, des millions de Fcfa et des terrains dans la capitale. Aussi, des confrères, parfois simples reporters, ont de grande faveur de sa part. Ce sont des gens que le Ministre prend aujourd’hui comme des amis ».

Ces derniers ont souvent brandi, selon des témoignages recueillis par Zoom, des dossiers contre le ministre des Finances. A la longue, ce dernier s’est résolu à transformer les maîtres chanteurs en partenaires.

Récemment, un patron de presse a été secouru par le Ministre Ba. Devant payer beaucoup d’argent à son imprimeur, il a reçu de la part du Ministre un véhicule 4X4. Libre à lui de voir comment faire avec sa bolide pour solder sa dette.

En fait, « nommé ministre, il s’est vu opposer des dossiers concernant sa gestion à la tête de la Direction des impôts et domaines. Il a subi tellement de relances que de guerre lasse, il a fini par comprendre (…) Le ministre aurait tellement compris le jeu, qu’il sait maintenant, de façon autonome et délibérée, quand et comment réagir ».

Seneleaks avait déjà obtenu de source sûre depuis 1 an toutes ces informations concernant le lien incestueux entre le ministre des finances et certains patrons de presse et journalistes. D’après nos sources, Amadou Ba, par ses intermédiaires dont on taira leurs noms, paie souvent beaucoup d’argent à des journalistes pour leur demander d’attaquer soit des rivaux politique au sein même du gouvernement ou bien d’écrire des articles mensongers sur certaines personnalités publiques. C’est ainsi qu’un analyste politique connu du milieu avait reçu une grosse somme d’argent de la part du ministre Amadou Ba pour écrire sur une personnalité publique suite à une sortie de cette dernière contre le régime en place lors du dernier trimestre de 2016.

Il est venu à la rédaction de Seneleaks qu’un autre patron de presse aussi a été aperçu très nuitamment au domicile du ministre Amadou Ba, situé à la rue Carnot, dans cette 2ème quinzaine de décembre. Cela est pour étayer les affirmations faites par le journal Zoom. Il est donc certain que l’affaire Cheikh Gadiaga, Gaston Mbengue et Moïse Rampino n’a pas fait comme 1ère victime le ministre des finances au hasard puisqu’il a l’habitude de payer à plusieurs journalistes de divers organes de presse pour écrire des articles pour parfaire son image, ses actions politiques mais aussi pour attaquer des collègues ou des personnalités qui font obstable à la politique du régime.

Seneleaks