Dakar: Après la fête de la Tabaski, la saleté envahit la capitale

0

Après l’euphorie de la fête de la Tabaski,  des jolies boubous, gros moutons, maquillages, habillages grandioses et les baalantes akh et tout ce qui va avec….place à la réalité la saleté qui jonche les rues de la capitale et tout le Sénégal.

14333043_167255380382288_6559377884284596763_n

Comme chaque année, du marché Tilene au marché HLM en passant par le marché grand Mbour, le décors est bien triste et surtout très sale. 14370171_167255297048963_5368499732544363206_n

Je voudrais savoir pourquoi les mêmes choses se passent chaque années depuis les années 60 à nos jours. ? Qui est responsable ? Comment faire pour ne plus voir ces saletés après les fêtes ?
Qu’est ce qui se passe dans la tête des sénégalais ?
Manque de civisme?
Manque de courage?
Manque de projet portant sur la gestion des ordures ménagères ? 
Manque de patriotisme ? Où sont les vendeurs qui ont salit ces marchés ? Où est l’État garant de la cité ? Où sont les maires de ces villes?
Où sont les entreprises de nettoiement et de ramassage de poubelles ?

J’aimerais que l’esprit des sett setal des années 90 reviennent dans nos mentalités, que les asc et les associations de toutes sortes se lèvent pour dire non a la saleté.Dakar est sale, le Sénégal est sale.
Quand le gouvernement échoue c’est le peuple qui doit prendre la relève. N’oublions pas que les saletés sont nuisibles à la santé.                                   

 

MARIE LOUISE DIOUF

( RESPONSABLE CELLULE FÉMININE JUBANTI SÉNÉGAL)