Contribution du Professeur, Sakoura Syr. J Diagne, suite à l’arrestation de Thiate et Kilifa

0

SAVOIR SUSCEPTIBILITÉ RAVALER.
L’ON EST SIDÉRÉ PAR LES RÉCRIMINATIONS EXAGÉRÉES QU’UN SIMPLE TUBE DE RAP HARDCORE A FAIT NAÎTRE CHEZ DES OIES PAS DU TOUT BLANCHES.
C’EST QUOI CE SÉNÉGAL DU NOUVEL AN 2019 OÙ L’ON SOUHAITE LE BÛCHER À DE SIMPLES ARTISTES ?
IGNORE-T-ON ,EN CE PAYS QUI SE TARGUE D’ÊTRE UN MODÈLE DE CILWISSATION ET DE CONVIVIALITÉ QUE  » L’ ART N’A QUE FAIRE DES LISIÈRES, DES MENOTTES ET DES BÂILLONS? QU’IL NOUS DIT : VA ! ET NOUS LAISSE DANS CE GRAND JARDIN DE LA POÉSIE OÙ IL N’Y A PAS DE FRUITS DÉFENDUS ? »
A-T-ON BESOIN D’AMEUTER LE PARKIREUR PARCE QUE DES ARTISTES ONT DIT ?
ÇA S’APPELLE CENSURE ! C’EST LE SEUIL DE TOUTE MESURE LIBERTICIDE.
ON EN OUBLIE LE STATUT DE CEUX DONT IL S’AGIT : CE NE SONT NI DES PROFESSEURS, NI DES FONCTIONNAIRES , ENCORE MOINS LE COMMUN DES MORTELS…IL S’AGIT D’ARTISTES !!!
FACILEMENT IDENTIFIABLES À TRAVERS LA TRIPTYQUE QUI FONDE LEUR DÉMARCHE :
– LA SUBJECTIVITÉ,
-LA LIBERTÉ,
– LA TOTALITÉ.
ILS EXPRIMENT LEUR MOI, N’IMITENT  PERSONNE…C’EST LE SOULAGEMENT DE LEUR CŒUR QUI SE BERCE DE SES PROPRES SANGLOTS, COMME DIRAIT LAMARTINE . LE « MOI  » EST L’INDIVIDU -COMME LE « JE  » DU LIVRE  » LE SÉNÉGAL AU CŒUR ».
LUI SAVONNE IDY, BOXE WADE, DRAGUE SANDRINE…
CEPENDANT, CELA DÉPASSE SON AUTEUR LORSQU’IL EXPRIME DES RÉALITÉS ET S’OUVRE AU RÊVE, AUX FANTASMES , AUX ANGOISSES.
NE DIT-ON PAS QUE « L’ ART EST L’ÉCHO DES PLUS MYSTÉRIEUSES IMPRESSIONS DE L’ÂME »?
POUR ACCÉDER À CETTE PROFONDEUR, L’ ARTISTE USE DE LA LIBERTÉ QUE LUI CONFÈRE SON STATUT DE CRÉATEUR. IL DEVIENT ANTICONFORMISTE DANS LE CHOIX DES THÈMES ET REFUSE LA HIÉRARCHIE TRADITIONNELLE DES SUJETS.
PERSONNE NE S’EST ATTAQUÉ À BIDIW BU BESS ET À SOULEYMANE FAYE QUAND ILS ONT CHANTÉ LE PRÉSIDENT-EMERGENTISTE !
AINSI, DANS LE RAP, IL N’Y A NI BON NI MAUVAIS SUJET, ON CONNAÎT L’IDÉE DE BAUDELAIRE SUR LA QUESTION : TOUT EST DANS LES YEUX QUI REGARDENT ET LES OREILLES QUI ENTENDENT.
« TOUT EST ART, TOUT A DROIT DE CITÉ EN ART, L’ART EST LIBRE  » DISAIT HUGO. « IL N’Y A PAS DE SUJET TABOU », AVAIT AVERTI FOU MALADE.
SI ON DEFINIT LA POÉSIE COMME « CE QU’IL Y A D’INTIME EN TOUT », LE RAPEUR REUNIT SON MOI ET LES AUTRES, L’ ICI ET L’AILLEURS, ( ADUNA AK ALAHIRA) , LE VISIBLE ET L’INVISIBLE  » LI NËBU AK LI FEEGNE » POUR PARLER COMME…YOUSSOU NDOUR, LE RÉEL ET L’IMAGINAIRE.
QUI DIT MUSIQUE, POÉSIE, RAP DIT INTIMITÉ, SPIRITUALITÉ, ASPIRATION VERS L’INFINI EXPRIMÉES PAR TOUS LES MOYENS QUE CONTIENNENT LES ARTS.
ET RENAUD DE COGNER MARGARETH TATCHER, MARLEY DE RÉUNIR LES POLITICIENS ÉDOUARD SEAGA ET MICHAEL MANLEY QUI ONT FAILLI DÉCLENCHER UN « CIVIL WAR » EN JAMAÏQUE, DANS LE « ONE LOVE SHOW »…
POUR DIRE LAISSONS LES ARTISTES EXAGERER, ÉCOUTONS-LES AVEC MIX DE FOND ET DE FORME, SI CELA SEMBLE DIFFICILE POUR CERTAINS, APPELLONS KEYTI POUR LEUR RAPPELER « SO MAY DÉGLOU TA DÉGOULOMA, WAKHOUMAK YOW! ».