CAN U20: Le Sénégal joue sa finale mais les sénégalais parlent que de Barcelona

0

Les lionceaux du Sénégal ont joué leur deuxième finale consécutive de coupe d’Afrique des nations en catégorie des moins de 20 ans. Face à la Zambie les « Koto boys » n’ont pas demerité malgré cette defaite.. Un exploit que tous les amateurs de foot sénégalais devraient encourager mais tel n’est pas le cas… Puisque la chose est passée presque inaperçue la grande majorité des aficionados du foot avaient les yeux, le coeur et la tête rivées ailleurs : La Remontada” du Barca face au PSG.
Mais comme toujours nous aimons aimer ce qui est loin de nous et ignorer ce qu’on a déjà. La coïncidence des dates avec cet autre exploit du Barca face au PSG n’est pas pour favoriser les lionceaux loin de moi de penser que ce match ne fut pas un des meilleurs shows du football occidental.

La colonisation mentale par le sport

En regardant ce documentaire sur l’Institut Diambar: “les guerriers du foot africain” tout semble parfait, l’initiative de ces dignes fils du continent de créer un centre Études et Sport pour les enfants, leur donner un avenir radieux et surtout leurs inculquer des valeurs qu’ils véhiculeront tout au long de leur vie. Nous leur tirons le chapeau, mais quand le micro est tendu á ces enfants les paroles de ces derniers prouvent que même á travers le sport la colonisation est , et que cette gangrène nous prend nos meilleurs fils… Après la fuite des cerveaux nous aurons la fuite des pieds et pire ils rêvent tous de l’Europe et des grands clubs occidentaux et aucun de ces enfants n’a pour rêve en premier L’EQUIPE NATIONALE DU SENEGAL ni les clubs comme le Diaraaf, la J.A ou autresEt nous savons tous qu’une minorité reussira  á y aller . Le bilan de cet exode sportif n’est pas aussi positif qu’on le croit puisque depuis le temps que nos joueurs évoleunt dans leur championnat la plupart des équipes nationaux africains peinent á sortir des poules de qualification au niveau des compétitions mondiales. Nous avons tendances á créer nos équipes autour de ces stars parceque jouant à l’exterieurs au lieu de se focaliser sur un groupe de ce fait nous avons des indiviluates au lieu d’une équipe, nous embauchons des entraineurs occidentaux avec des sommes faramineuses qui peuvent, investies localement peut favoriser l’émergence d’un championnat local et compétitif et même au delà créer toute une industrie sportive…

Et pire aujourd’hui on ne peut prétendre à un poste à l’equipe nationale du Sénégal même  si on est plus doué que Messi sans pour autant jouer dans un club occidental.  La place d’un joueur africain dans son équipe national dépend plus de son poste dans son club europeen,  s’il est dans un “grand” ou “petit” et s’il joue à Djaraaf ou Casa Sport il risque de ne jamais jouer avec son equipe national…Puisque le haut niveau c’est l’Occident nous c’est toujours le bas niveau, comme les études supérieures etc…

Demandons aux brésiliens pourquoi ils ne gagnent plus au foot.

Le sport, comme la politique occidentale, une arme de domination économique qui ne laisse que des miettes aux autres…

Le sport occidental assure la domination constante d’un petit nombre de pays et clubs qui concentrent les ressources et les titres. La Ligue des champions est née de la menace d’une ligue privée et fermée, mais, loin de conjurer ce projet, elle a contribué à dominer. La créature de l’UEFA obéit à une double logique d’enrichissement et d’imposition progressive de la logique économique à la logique sportive, au profit d’une oligarchie de clubs. La Ligue des champions est organisée par et pour une industrie qui veut que le spectacle ne nuise pas aux investissements consentis. Plus on regarde, plus ils font de l’argent, plus on oublie notre sport plus il nous impose le leur,aidant par des medias et un marketing subtile mis en place. Ils vendent plus de maillots de leur club chez nous que nos propres maillots de notre equipe national. Comme nos ressources, ils recupereront quelqu’uns des plus talentueux pour le besoin vu qu’on arrive pas a exploiter nos talents, feront rêver  la majorité et scotcheront les masses africaines devant la télé pour faciliter l’implantation de ce rêve dans leur tête pour toujours…Que le haut niveau c’est l’occident, comme les études supérieures ..

Et Pourtant …

L’Afrique domine le football chez les jeunes, mais pas au plus haut niveau ? Dans les catégories de jeunes, le continent africain écrase les nations des autres continents. Le Nigeria a remporté pour la cinquième fois – un record – la Coupe du monde des joueurs de moins de 17 ans, le 8 novembre 2015 au Chili, en disposant du Mali en finale. Un coup d’oeil dans le rétroviseur suffit à se rendre compte que ce n’est pas un épiphénomène. C’est la 7ème fois qu’un pays africain remporte cette compétition en 16 éditions. Plus généralement, les équipes de jeunes du continent brillent dans toutes les grandes compétitions internationales. Aux Jeux Olympiques, où les entraîneurs doivent aligner des footballeurs de moins de 23 ans, le Nigeria et le Cameroun ont respectivement remporté le tournoi en 1996 et 2000. Le Ghana a lui remporté la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2009. Alors qu’à l’inverse en Coupe du monde, la vraie, jamais une sélection africaine n’a dépassé les quarts de finale. Pourquoi ?

Et si nous investissions dans nos championnats locaux et dire à  ces enfants que la reussite n’est pas forcément  aller en Europe et si nous élaborions des programmes qui contrera leur hégémonie sur le sport mondial avec des outils modernes et des subtilités africaines. Pourquoi pas faire de la CAN un championnat d’Afrique pour tous les ans au lieu de le faire chaque deux (2)ans ainsi les pays seront comme des clubs avec des gros moyens, droits télés , sponsors etc ce qui permettra de créer tout une industrie derriere. Pourquoi nos états ne demandent pas aux banques d’investir et de soutenir nos clubs de foot pour enfin avoir des champinnats dignes du 21eme siecle. L’exemple  du TP Mazembe prouve que c’est possible…

Le debat est ouvert…

 

Seneleaks