AVRIL SANGLANT: #FaidherbeDoitTomber par Khadim Ndiaye

0

Sans vouloir jouer les trouble-fête, ceci est simplement un petit rappel.

Demain 4 avril, le Sénégal fête l’accession à l’in-dependance. Le 4 avril 1861, Faidherbe avait envoyé ses soldats dans le Ndiambour et le Cayor. Au village de keur Ali-Mbengue, 16 hommes sont tués. Tous les villages voisins sont pillés et incendiés.

Le lendemain, 5 avril, Faidherbe envoyait 1000 soldats pour détruire tous les villages des environs de Guéoul et de Mbawor.

On venait de sortir d’un mois de mars sanglant où Faidherbe lui-même, dirigeant une expédition contre le Cayor, fit détruire tous les villages entre Kelle et Mékhé, au nombre de 25. Des dizaines de personnes furent fusillées.

Avril n’a pas toujours été rose. Quelques années plus tôt, le Le 5 avril 1855 exactement, les hommes de Faidherbe incendièrent le village de Nayé dans le Sénégal oriental. Plus de 200 personnes périrent dans les flammes. Un homme religieux du village fut fusillé séance tenante.

Nous avions certes perdu ces combats là, mais celui pour le SENS et les SYMBOLES, nous ne devons jamais le perdre.

Ce qui est détruit chez le colonisé, c’est le droit à la TRANSGRESSION, le droit à FAIRE AUTREMENT, selon ses aspirations.

Frantz Fanon avait bien perçu cette INERTIE du colonisé : “L’indigène est un être parqué…La première chose que l’indigène apprend, c’est à rester à sa place, à ne pas dépasser les limites”.

Refuser de rester à sa place est une preuve d’indépendance. La VRAIE.
——

Suivre le lien ci-dessous pour lire l’interview accordée au journaliste Thomas Delthombe, un des auteurs de “Kamerun! La guerre cachée aux origines de la Françafrique”

Faidherbe vu du Sénégal

#FaidherbeDoitTomber